Featured Posts
Recent Posts
Archive
Search By Tags
Follow Us
  • Facebook Basic Square
  • Twitter Basic Square
  • Google+ Basic Square

L'empathie, 6 pratiques pour la développer


L’empathie est une des plus belles qualités humaines. L’empathie traduit la compréhension et l’acceptation d’autrui. L’empathie libère de bien des maux car elle suscite un dépassement de soi. Les comportements que l’on ne pensait pas pouvoir supporter au quotidien deviennent tolérables quand on est empathique.


On se met à la place de l’autre, on le comprend et on le soutient. Un sentiment louable et fort agréable n’est-ce pas ?


Cela semble bizarre à admettre et pourtant, certaines personnes sont naturellement empathiques, comme si elles avaient hérité de l’empathie et qu’elle leur était innée. D’autres, par contre, ne saisissent pas bien la notion d’empathie et ont besoin d’être guidées pour pouvoir la pratiquer et être heureuse. Dans laquelle de ces catégories vous situez-vous ? Ressentez-vous un besoin de développer votre empathie ? Dans ce cas, découvrez vite ces 6 pratiques qui vous permettront d’y arriver !


Ce que l’empathie représente pour moi…


L’empathie, c’est à la fois la compréhension profonde de ce que vit l’autre, et le fait de savoir se mettre à sa place. C’est à la fois comprendre ce qu’il vit (sur le plan on pourrait dire intellectuel), et le ressentir (sur le plan émotionnel).

Quand on est empathique, on arrive à aller vers l’autre plus facilement. Elle nous permet de nouer des relations sur le long terme. Nous devenons plus accessibles aux yeux des autres et nous nous lions facilement d’amitié avec eux. L’empathie favorise ainsi la construction de relations durables et épanouissantes pour chaque partie concernée. Il faut de l’empathie pour se socialiser et vivre en société. Son absence peut entraîner un manque de communication et une dégradation des relations.

Heureusement, il existe des petites pratiques qui permettent de développer l’empathie. Voici ma petite sélection de 6 idées pour vous mettre à l’écoute des autres.


Partant ?

Comment développer son empathie ?


Certaines personnes semblent capables de comprendre aisément les sentiments des autres. Quand nous les voyons à l’œuvre, nous devenons rapidement admiratives face à cette noble qualité. Et si je vous disais que vous pouvez en faire autant que ces gens que vous admirez ?


Pratique #1 : Apprenez à vous intéresser aux autres

Ressentir de l’empathie ou être empathique signifie être capable de ressentir sinon d’imaginer ce que l’autre ressent et d’éprouver ce qu’il éprouve sans que l’on soit pour autant dans la même situation que lui. Il s’agit de la compréhension que nous avons évoquée plus tôt. Pour comprendre l’autre, il faut le connaître. Et pour le connaître, pourquoi ne pas commencer par vous intéresser à lui ?

Témoigner de l’intérêt à autrui signifie avancer vers lui et tenter de s’oublier en un court instant. C’est se focaliser sur lui et ne pas se rapporter à soi. S’oublier est assez compliqué et n’est pas toujours évident, mais c’est possible.

Vous pouvez par exemple pratiquer l’écoute active et bienveillante pour vous intéresser pleinement à ce que l’on vous raconte. Posez des questions, montrez votre intérêt, reformulez, soyez entièrement avec votre interlocuteur. Écoutez un maximum, et ne donnez votre avis que si on vous le demande, et en faisant abstraction un maximum de votre propre vécu.

Cela vous aidera à cultiver votre empathie.


Pratique #2 : Soyez attentive et observatrice

Etre empathique, c’est aussi apprendre à observer l’autre, et notamment ce qu’il vous dit à travers son langage non verbal. Vous saurez alors qu’il ne va pas bien rien qu’en le regardant dans les yeux, et en observant son comportement.

Procédez à une observation attentive de l’autre, et vous parviendrez beaucoup plus facilement à vous mettre à sa place.

Essayez par exemple l’exercice suivant lorsque vous êtes avec les autres ou avec une seule personne. Observez sa gestuelle, sa façon de parler, son regard. Apprenez à déchiffrer son langage corporel autant que son langage verbal. Vous saurez ce qu’il essaie d’exprimer avec tel ou tel geste et pourrez même le comprendre sans qu’il ait besoin de se livrer à vous.


Pratique #3 : Arrêtez de juger les autres

Ce conseil est certainement le plus difficile mais également le plus intéressant à appliquer quand on tente de développer notre empathie. Il en est effet difficile de ne pas juger les autres puisque c’est dans notre nature même de porter un jugement sur ce qui nous entoure. Ce jugement peut être bon ou mauvais, rabaissant ou constructif. Dans tous les cas, il pourrait vous éloigner de l’empathie et la compassion si vous ne faites pas assez attention.

Vous êtes-vous déjà rendue compte que vous aviez une grille d’analyse cachée quelque part dans votre tête ? C’est elle qui vous amène parfois à juger ceux qui vous entourent sur la base de ce que vous voyez ou de ce que vous entendez ou percevez. Lorsque vous vous retrouvez en face des autres, essayez de laisser de côté cette grille. Prenez conscience de votre tentation d’émettre des jugements à la lumière de votre propre vécu, et veillez à ne pas laisser cette habitude prendre le dessus.

Une solution simple pour y parvenir ? Abstenez-vous de commenter la situation, et gardez le silence

Cela vous permettra d’écouter l’autre sans le juger et d’améliorer votre empathie.

Vous aimez cet article, épinglez-le dans Pinterest pour le lire plus tard!


Pratique #4 : Suivez votre intuition

Les femmes sont connues pour leur intuition féminine ! Une intuition qui trompe rarement et qui peut également devenir un atout majeur pour développer votre empathie. Elle vous avertira quand quelque chose ne va pas bien dans votre entourage. Elle vous aidera à vous diriger sereinement vers les autres. Elle vous aidera également à apprendre à ressentir les bonnes émotions.

Et si vous preniez l’habitude de cultiver votre intuition, en lui faisant confiance ? Pour cela, lorsque vous rencontrez quelqu’un, inconnu ou proche, prenez l’habitude d’écrire sur votre carnet de route ce qu’elle vous a inspirée, ce que ses attitudes vous ont appris sur elle, ce que votre échange vous a laissé comme trace. A votre avis, comment se sentait-elle ? A quoi pensait-elle ? Que fait-elle en ce moment ?

Écoutez votre imagination, et laissez votre intuition s’exprimer librement !


Pratique #5 : Essayez l’empathie sur vous-même

Essayez d’aller vers vous-même d’abord avant d’aller vers les autres. Testez la pratique sur votre propre personne en devenant votre propre interlocuteur. Essayez de vous imaginer dans une situation précise et parlez-en à votre propre personne. Essayez de voir comment vous réagiriez face à autrui en imaginant un scénario qui nécessite de l’empathie.

Vous pouvez également procéder à ce qu’on appelle un transfert d’émotions. Vous pouvez essayer de transférer les émotions d’autrui sur vous. Vous vous mettrez plus facilement à sa place et saurez mieux le comprendre.

Par exemple, installez-vous au calme quelques instants, les yeux fermés, et revenez sur la situation émotionnellement chargée qu’a traversée un proche récemment. Imaginez ce qu’il ou elle a ressenti. Mettez-vous à sa place, toujours en visualisant les sentiments, avec le maximum de détails. Comment vous sentez-vous ?


Pratique #6 : Sachez accepter l’autre !

Nous vivons dans un monde où chacun est unique et où tout le monde est différent. Ce que nous ressentons au quotidien ou face à une situation spécifique n’est pas forcément pareil à ce que les autres ressentent. Nous ne nous ressemblons pas et nous pouvons réagir de manières bien différentes.

Accepter cela n’est pas évident. Nous avons notre propre logique, celle qui nous entraîne à juger les autres ou à sortir notre grille d’analyse. On se met à penser que notre proche devrait agir comme ceci ou comme cela, selon nos perceptions ou notre logique. Lorsqu’elle s’en écarte, nous finissons par la juger et la critiquer.

Pour éviter d’arriver à ce point, essayez de développer votre faculté à accepter les autres tels qu’ils sont. Rappelez-vous que nous avons toutes et tous notre parcours et nos façons de penser. Ce qui peut être logique pour vous ne l’est pas forcément pour les autres. Ne vous braquez pas face à autrui sous prétexte qu’il ne voit pas les choses de la même manière que vous. Attendez-vous plutôt à l’avance à ce qu’il soit différent, et comprenez cette différence.

Dites-vous bien que chacun contient en lui sa propre carte du monde, et qu’il n’y en a pas deux pareilles


Et vous, avez-vous le sentiment d’être empathique ? Comment cela se manifeste-t-il ?







©2018 by peter voyance

06 50 15 33 12